Oyakodon Baka

Blog généraliste.

samedi 1 août 2009

akito on tour...

Pendant une semaine je me suis pris au jeu, que je sais si dangereux pour moi, de la Musique.

M. m'avait demandé il y a quelque temps si ça m'intéressait de me joindre à une tournée de musique baroque organisée par un chef d'orchestre connu dans la région. Elle cherchait à rassembler uniquement des musiciens qu'elle connaissait, pour que l'ambiance soit bonne et la musique belle. J'acceptai tout de suite, lui faisant sur ce plan une confiance aveugle.

Elle avait vu juste : dès le premier jour, moi qui d'ordinaire reste volontiers en retrait, je me suis senti appartenir au groupe, il faut dire que sans m'en être douté, il se trouve que je connaissais certains des musiciens, de vue ou j'avais déjà joué avec eux. L'ambiance fut détendue et j'ai rencontré des personnes formidables.

Je me suis mêlé avec délice aux quelques 40 musiciens professionnels, ne parlant de ma propre profession que si on me le demandait, répondant cela dit de bonne grâce aux questions inévitables qu'on me posait.
Mais je voulais être l'un d'entre eux.

Pour un musicien amateur, une tournée ou tout autre cacheton est à mon avis une chance.
Les conditions d'un concert de professionnels font toute la différence.

Les organisateurs nous ont fait signer un contrat. Ils connaissaient notre adresse et notre numéro de portable.
Dans le bus, briefings réguliers sur le lieu du prochain concert, le lieu d'hébergement, les horaires de répétition, l'heure du concert, le temps consacré au quartier libre, distribution des emplois du temps à l'appui.

Nos instruments et costumes nous suivaient dans une camionnette qui ne restait jamais sans surveillance.
Nous avions un photographe attitré.
Les concerts ont été enregistrés et filmés, un CD et un DVD (non officiels) nous seront envoyés.
Nous n'avions pas à nous intéresser à la logistique. Même si en pratique nous donnions fréquemment un coup de main pour l'installation de la scène, ce n'était pas là notre affaire.

Notre travail, c'était juste de jouer. L'organisation bien huilée de cette tournée m'a mis une pression certaine, celle de me montrer à la hauteur.

Le trac, on ne s'en défait jamais. Mais c'est une peur que j'aime ressentir, une peur délicieuse, celle d'être le point de mire, et celle d'essayer de faire passer à l'audience un moment agréable.

Le programme était varié, les formations changeantes, allant de l'orchestre complet avec chœur aux formations plus réduites qui donnaient à certains la possibilité de se produire en solo.

Nous nous connaissons depuis plus de 15 ans et nos relations sont on ne peut plus familières, mais elle fait partie des gens qui ont changé ma vie, et pour cela je l'admire profondément et espère lui rendre la pareille, à mon niveau.
Je ne remercierai jamais assez M. de m'avoir fait confiance quand elle m'a proposé de jouer à cette tournée, et également d'interpréter cette pièce en milieu de programme. Chaque concert fut un moment inoubliable.

La Musique résonne encore dans ma tête, à tel point que ma vie jusqu'alors me semble comme un prélude.

Mais ça passera. Comme à chaque fois.
Ça fait juste du bien de continuer à rêver un peu :)

           

Posté par akito à 19:50 - Musique - Un com ? [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire