Oyakodon Baka

Blog généraliste.

samedi 12 mars 2011

14 no blues

Ça commençait plutôt bien : nouveau job, nouveaux collègues, nouveau bureau, nouvelle ambiance. On me dit que je m'intègre bien, je deviens rapidement autonome, je fais mes preuves, je fais mon chemin, tout va bien dans le meilleur des mondes.

Et bam.

Le voilà.

Au moment où je m'y attendais le moins, il resurgit.

Et quand il resurgit, c'est toujours avec une même caractéristique : c'est toujours bizarrement, celui qui ne fait pas attention à moi. Ou si peu. Jamais suffisamment, en tout cas. Si encore le sentiment était partagé, tout irait bien. Mais non, il faut que ce soit celui-là.

Celui qui, quand il entre dans la même pièce ou se trouve à moins de 10 mètres de moi, fait doubler ma fréquence cardiaque, trembler mes genoux, me déconcentre, me fait bafouiller, dire des bêtises.

Celui qui a si peu de choses en commun avec moi que le seul fait d'engager une quelconque conversation relève d'une stratégie aussi fine que ridicule et peu naturelle.

Celui que je meurs d'envie de toucher autrement qu'en lui serrant cordialement la main chaque matin.

Celui qui me fait trouver les tuniques d'hôpital sexy.

Celui qui a le don de gâcher malgré lui toutes les bonnes nouvelles possibles.

Celui qui me fait arriver en pleine forme, et repartir au bord de la déprime.

Celui qui ne se doute pas une seule seconde qu'il me fait à nouveau poster dans ce blog après 8 mois.

Celui qui me fera regarder ce post après quelques mois, et me fera me dire que j'étais bien ridicule.
Enfin j'espère.

Ah là là. Il faut bien que jeunesse se passe. Mais j'ai plus 14 ans, quand même.
Ça me saoule.

Posté par akito à 00:09 - Entre métro et dodo - Un com ? [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire